Interview avec Dany Gagnon, poète : Simplifier pour aller au cœur des choses

Dans son poème Mémoire de pluie, Dany Gagnon explore les déclencheurs qui ravivent les souvenirs, pour le meilleur et pour le pire. Découvrez-le dans le premier volume de la revue littéraire Soleil hirsute de l’automne 2021 (à lire et télécharger gratuitement dans l’onglet Magazine).


Extrait du poème de Dany Gagnon dans la revue Soleil hirsute

D’où vous est venue l’inspiration pour votre poème si poignant, Mémoire de pluie ?


Je travaille beaucoup avec le concept de la mémoire. Comment la mémoire est stockée dans les connexions de nos neurones, des images en cascades qui nous ramènent dans le passé. Je regardais la pluie tomber dans mon jardin, et j’aimais les odeurs qui remontaient de la terre. Les images de mon enfance se sont enchaînées. J’ai voulu explorer comment nos premières impressions perdurent toute une vie.


Vous êtes traductrice, éditrice et auteure de jeux de société. En quoi ces activités influent-elles sur votre processus de création poétique ?


La traduction implique de trouver le mot juste pour représenter un concept souvent complexe. La rédaction de règles me force à trouver la phrase qui contient le plus d’informations, qui évite la redondance et le superflu, car les joueurs sont impatients de commencer à jouer.


Photo de Dany Gagnon
Photo fournie par l’auteure

Vous écrivez aussi des poèmes en anglais. Pourquoi avoir choisi d’écrire dans deux langues ?


Dans le poème publié pour le 2021 National Poetry Contest par Polar Expressions Publishing Behold, « Words are the Urns of our First Emotions » (les mots sont les urnes de nos premières émotions), j’explique que les mots que nous utilisons sont empreints des premières émotions lors de leur apprentissage. Nous utilisons ces mots tout au long de notre vie, inconscients du bagage qu’ils transportent et de la divergence de sens pour autrui.


Le poème se termine comme suit :

I am stuck with words embedded with affects created before I had a say

I could always learn a foreign language I suppose – a whole set of words devoid of history


Je suis embourbée dans des mots empreints d’affects à mon insu

Je pourrais toujours apprendre une nouvelle langue démunie d’histoire et de mémoire.


Ceci explique cela.


Pouvez-vous évoquer un moment marquant dans votre cheminement de poète ?

J’écrivais de courtes histoires, mais à chaque révision j’enlevais un mot, une phrase, et je finissais par avoir un texte trop court pour soumissionner. J’ai finalement réalisé que je voulais simplement garder l’essence d’une sensation, d’une image, ou d’une mémoire. La poésie s’est imposée malgré le fait que je cherche toujours une définition de cet art très complexe.

Quels auteurs ou auteures vous ont marquée, et pourquoi ?


Je ne citerai que le plus récent livre, How Emotions are Made de Lisa Feldman Barrett; l’auteure explique l’origine des émotions, comment analyser celles-ci. Les émotions sont des signaux émanant de notre corps qui traversent notre système nerveux. Les associations, bonnes mauvaises intenses traumatiques extatiques, sont conjuguées dans notre cerveau.


Un livre (fiction ou non-fiction) que vous nous recommandez ?


Il y en a tellement. Chaque livre devient une partie de moi, transforme mes pensées.


Pour la beauté de l’écriture – je suis fascinée comment un auteur peut nous garder attentifs sans nous embarquer dans une aventure ou une série d’actions – À la recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann, de Marcel Proust et Monsieur Palomar d’Italo Calvino.


Pour revoir nos biais et revoir notre confiance absolue en notre jugement : Système 1/Système 2 : Les deux vitesses de la pensée par Daniel Kahneman.


Pour résoudre le mystère de la conscience, enfin essayer de résoudre : Sentir et savoir par Antonio Damasio.


En tant qu’auteure, quelle est pour vous l’ambiance de travail idéale, qui stimule votre créativité ?


Le silence, la santé et le temps pour penser.


Votre citation préférée ?


The medium is the message (Le message, c’est le médium) de Marshall McLuhan ou la suite : The Medium is the Massage.



Dany Gagnon est éditrice et auteure de jeux de société, traductrice et écrivaine. Son expérience en écriture de règles de jeux rejoint bien son désir de traduire une idée complexe dans un langage précis à travers la poésie. Depuis un an, elle a publié une douzaine de poèmes soit en français soit en anglais. Elle vit à Montréal.

77 vues1 commentaire